« …la route sillonne la falaise offrant une vue incroyable. »

Voilà ce que je me surprends à lire dans mon carnet de voyage et je peux m’empêcher de m’exclamer intérieurement sur un air un peu niais : « Oh mon Dieu, je ne peux pas en croire mes yeux ! »

Et oui parfois on écrit des choses vraiment débiles.

Croire ce que ses yeux racontent, c’est comme gober ce que notre bouche pourrait entendre et nous renvoie à la pifométrie, « à vue de nez », discipline parente de l’oculométrie, « à odorat d’œil » (ou « odorat d’yeux »). Après tout cela on s’étonne que les gens soient perdus et se mettent à croire (en) n’importe quoi.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s